• Hot Gimmick: Girl Meets Boy

     

     

    Hot Gimmick: Girl Meets Boy

     Japon | 2019 | Romance - Jeunesse - Drame | Film | Netflix

     

     Hatsumi Narita mène une vie ordinaire, loin des soucis jusqu’à ce que son voisin Rioky Tachibana découvre un secret compromettant qui pourrait nuire à toute sa famille. Celui-ci est, en effet, le fils du patron de l’entreprise où travaille le père de la jeune fille. Pour éviter les ennuis, elle se voit obligée d'accepter son chantage. Mais, c'est sans compter sur le retour de son ami d’enfance Odagiri Azusa, devenu mannequin à succès. Malheureusement, celle-ci ne se doute pas le moins du monde de la raison de ce retour inopiné... Voilà là, un synopsis assez commun dans le monde des live-action (car oui encore une fois, il s'agit de l'adaptation d'un manga du même nom), mais détrompez-vous. Certes, l'héroïne est encore une fois naïve et tous les garçons gravitent autour d'elle malgré son "apparente banalité". Cependant, l'histoire n'a rien de gaie et l'ambiance est à la fois indescriptible tout en étant malsaine. Et c'est grâce à cela que Hot Gimmick: Girl Meets Boy tire son épingle du jeu...  Côté réalisation, c'est quitte ou double. Autant j'ai apprécié les scènes très colorées, autant j'ai détesté la façon de filmer comme si on était sur téléphone et l'accumulation de photos. Cela peut facilement donner la migraine. Maamotto.

    Hot Gimmick: Girl Meets Boy

     

      Effectivement un synopsis assez commun comme tu le dis... pourtant il nous plonge très plus vite dans le vif du sujet avec cette jeune Narita qui est assez naive et qui ne sait pas vraiment ce qu'elle veut. J'aime la façon dont on nous présente les protagonistes au départ. Le tournage, on le sent a quelque chose d'unique, superposition de video et photo... un peu spécial. Et puis ces gros plans qui donne une ambiance qui m'a parue un peu glauque, sur ce fond de berceuse d'enfant (tout au long du film).
      Narita ne se connait pas bien et va subir l'affection, souvent mal placée de trois garçons qui l'entourent et veulent qu'elle leur appartienne. Tout de suite on entre dans le vif du sujet et c'est un peu brutal comme façon d'amener l'histoire. On sent qu'ils ont sauté quelques passages du manga, même si on l'a pas lu.
      

    Yumiko

     

     Que dire des personnages ? L'héroïne est comme d'habitude naïve, innocente et ne voit le mal en personne. En même temps qui pourrait se méfier de [début spoil] ami d'enfance mais bon... de là à se mettre nue aussi rapidement, en plus via téléphone, faut vraiment être dupe pour ne pas se rendre compte des risques ! [fin spoil] ! On espère la voir changer au fil des épisodes, changement qui arrivera d'après les dialogues que l'on peut lire. Pour ma part, je ne les ai pas remarqués. En effet, elle passe soi-disant d'une jeune fille innocente, à une coquille vide pour enfin terminer en une jeune femme qui ne rêve que d'indépendance et de reprendre le contrôle de son corps. Malheureusement, je n'ai ressenti aucune force de caractère (j'ai juste vue une lycéenne molle et docile), j'aurais aimé la voir se rebeller davantage face à toutes les crasses qu'elle a subies. On aurait d'ailleurs dit que cela ne l'avait pas plus marquée que ça. Pour les garçons, l'analyse est bien plus difficile. Chacun de ses prétendants à son charme et leur caractère est bien dissociable, néanmoins ils se rejoignent sur un point : ils sont tous un peu dérangés du ciboulot. Pour ma part, si je devais en choisir un parmi cette bande d'antisociaux, je choisirai sans aucun doute Rioky Tachibana qui au final était le plus sain et sûrement pas le frère que j'ai trouvé encore pire que le reste ! 

    Maamotto.

     

    De mon côté, je trouve qu'on voit bien que Narita ne se connait clairement pas encore. Elle est jeune, elle se cherche et par la même, elle cherche quelle genre de personne elle va aimer. Contrairement à sa soeur, plus jeune qui est elle moins mature, elle voudrait croire que son premier amour est le bon et donc ne se précipite pas avec d'autres garçons comme bon lui semble.  Mais elle est prise en "otage" par ce voisin qui détient une information sur elle, Ryoki, et qui prend cette "excuse" pour faire d'elle son "esclave" avant de vouloir la transformer en "apprentis-petite amie". 

    Sa relation avec son frère n'est pas des plus brillantes non plus et comme elle est innocente, elle ne se rend pas bien compte tout de suite de ce qu'elle est en réalité. Je la trouve même assez provocante envers lui... un peu bizarre. Sans compter celle avec son ami d'enfance...  


    Les trois garçons sont clairement louches au départ... après je dirai aussi que la manageur de Azusa, Rina, l'est tout autant, voir plus... elle tient un dialogue décousu et ou l'on se demande ou elle peut bien vouloir en venir avec ses propos contradictoires, elle dit un truc, la phrase d'après laisse entendre son contraire, puis revient avec une idée contradictoire juste à la suite. Euh, What ?! (je me suis même demandée si ce n'était pas une mauvaise traduction). Bref pas clair. Au final, l'un des trois n'est pas si mal que ça, il tâtonne juste pour exprimer ses sentiments et quand il réussit finalement à le faire, c'est assez joli et tendre.. même si la façon dont c'est tourné à l'écran est un eu atypique.

     Yumiko

     

    En résumé, Yuki Yamato nous dévoile dans son film, une jeunesse dépravée où la drogue coule à flot et la sexualité omniprésente débute très tôt sans pour autant se vouloir moralisateur comme l'a si bien dit Yumiko ! Les japonais (voire les asiatiques en général) ont également une éducation sexuelle que l'on pourrait considérer d'inexistante, puisque pour eux, le préservatif a seulement pour but d'éviter de se taper un mouflet sur les bras ! Et elles sont où les MST ? C'est avant tout pour ça que ça existe ! Pour les bébés, c'est la pilule ou le DIU les gars... Bref, je vous le recommande quand même car il change de tout ce que l'on peut voir habituellement, j'aurais adoré le voir en drama pour comprendre davantage certain personnage dans la petite soeur de notre héroïne. 

    Maamotto.

     

    En conclusion, l'apprentissage de la vie et du passage de l'adolescence à l'âge adulte est parfois difficile et ce film nous montre les pièges auxquels les jeunes peuvent être confrontés (les garçons ne prenant les filles que pour de la chaire fraiche qu'ils peuvent consommer sans modération, tout comme leur drogue et alcool, et sans se préoccuper des sentiments de celles-ci, qui elles, sont plus dans une recherche sincère, pour la plupart).  Ce film est pourtant loin d'être moralisateur, il expose les risques (le début est quand même un peu dur, une fille qui vit ça aura du mal à s'en remettre et cet aspect n'est à mon sens pas assez développé, ça peut quelque fois tourner bien plus mal).
       J'ai beaucoup plus apprécié la seconde partie que la première. Cette dernière étant plus développée et plus dans l'expression orale plus que dans l'actions
     qui était avant tournée de façon assez brutale [Spoil] et ne fini pas si mal au final [Fin Spoil].  Ce film qui m'est pas sans me rappeler... Koizora (sans l'histoire de maladie qui était assez triste). 

    Hot Gimmick: Girl Meets Boy

     

    « Quiz : Quel membre des ASTRO est votre ame soeur ?Ending Again »

  • Commentaires

    3
    Mercredi 13 Mai à 14:10

    J'ai lu le manga mais il ne m'a pas vraiment marqué sauf pour la relation frère /sœur commune à d'autres manga et très malsaine ...Les relations entre les personnage sont étranges pour nous européen, à voir comment ils l'ont adapté à l'écran,merci bonne journée.

     

      • Jeudi 14 Mai à 08:48

        Je te l'accorde même la relation entre les deux soeurs m'a fait un peu bizarre, bon après à un moment on voit de jolis moments de partages entre elles, mais à certains moments, c'est un peu bizarre et pourtant je suis l'ainée de deux soeurs... et on était très proche mais pas de cette façon.

    2
    Mercredi 13 Mai à 11:51

    Un grand merci à vous Yumiko et Maamotto pour cette chronique.

    J'avoue que ce style de film n'est pas mon dada mais j'avais aimé Koizora donc je me laisserai peut être tentée.

    Fighting pour tout et une belle journée à tous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :